Intermedia
THE FUTUR OF DIGITAL CONTENTS' DISTRIBUTION
  • Sophie Boudet-Dalbin

    Docteur en sciences de l'information et de la communication (SIC) de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas, je travaille sur la distribution des contenus numériques.

    Ma recherche doctorale, pluridisciplinaire, est une étude prospective qui vise à trouver des solutions concrètes pour la distribution des films par Internet, en mesure de dépasser les stéréotypes et de réconcilier les motivations et contraintes des divers acteurs économiques, créateurs, publics internautes et entités nationales.
    ....................................

    Doctor in Information and Communication Sciences at the University Paris 2 Panthéon-Assas, I focus on digital content distribution.

    My PhD, multidisciplinary, aimes at finding concrete solutions for digital distribution of films, that would outreach stereotypes as well as reconcile the motivations and constraints of the various economic actors, creators, audience, Internet users and national entities.


  • Archive pour mars 2010

    18
    03
    2010

    FilmoTV, votre vidéoclub à la demande

    Image_1Connaissez-vous FilmoTV ? Il s’agit d’une plateforme de « vidéo à la demande dédiée des amoureux du cinéma ».

    Leur parti pris : un engagement éditorial, avec une sélection de films de tous les genres (même du X, bien sûr du X !), toutes les époques, et des chroniques vidéo effectuées par des journalistes cinéma (pas de simples internautes, non pas sur FilmoTV !).

    Deux formules : Tout d’abord, l’achat ou la location pour 48h à partir de 1,99€ (si vous avez envie de revoir Fame ou Beetlejuice…) et jusqu’à 4,99€ pour des nouveautés. Ou bien la formule d’abonnement qui permet de voir 50 films chaque mois (+ 1 offert…) pour 9,99€ (pendant une période de 3 mois incompressible, puis sans engagement de durée au-delà des 3 mois pour 14,99€… finalement le prix d’une place de cinéma un samedi soir dans Paris et d’un bon gros pop corn sucré).

    Les petits plus : depuis novembre dernier, l’offre est compatible Mac. Silverlight, la technologie utilisée, gère ainsi les licences DRM afin de protéger les fichiers. Donc pas d’inquiétude pour les ayants droit, aucune possibilité de copier le flux apparemment ! Par ailleurs, les bonus DVD visionables à la fin des films apportent vraiment une plus value.

    Les partenariats à venir : disponible sur Numericable, FilmTV pourrait également être disponible sur d’autres chaînes câblées ou IPTV. Parallèlement, la plateforme est en partenariat avec Evene.fr et Première.fr. D’autres accords seraient en discussion avec des distributeurs et sites cinéma (affaire à suivre).

    Les évolutions à venir : alors que le développement des applications du web sémantique ne semble pas être la priorité pour l’instant, FilmoTV ne ferme pas les yeux au web social et tente de développer le réseau des fans via Facebook, Twitter. Les internautes peuvent ainsi laisser leur avis sur le site, et il est à espérer que davantage de fonctionnalités seront développées dans ce sens.

    À l’heure où près d’un quart des ménages français sont équipés en home cinema, où les deux tiers possèdent désormais un ordinateur et plus de la moitié d’entre eux sont connectés à Internet, acheter ou louer un film depuis chez soi via une offre tripleplay ou un site Internet, pour un visionnage sur l’écran TV ou ordinateur relié au Web, est une pratique de plus en plus attactive. L’offre de FilmoTV, disponible sur Numericable et certainement à l’avenir sur les bouquets TV d’autres FAI, en parallèle de leur site Internet, leur donne ainsi un accès stratégique aux clients finaux et sera certainement la clé de leur succès.

    Tags: ,
    Publié dans FRANCAIS |

    Aucun commentaire

    18
    03
    2010

    We can’t rewind, we’ve gone too far…

    Vous vous souvenez peut-être de l’artiste britannique Dan Bull qui avait fait parlé de lui en septembre dernier avec sa chanson-réponse à Lily Allen qui avait pris position sur son blog en faveur de la riposte graduée à l’anglaise. Dan Bull lui répondait en une chanson qui mettait en forme les arguments anti-Hadopi et avait illustré le discours d’artistes britanniques réunis au sein de la Featured Alliance Coalition. Face à la fronde de ses fans et à l’opposition de ces artistes, Lily Allen avait du coup mis un terme à sa carrière.


       

    Et bien Dan Bull n’a pas dit son dernier mot. Le voilà qui revient sur un rythme très new-wave avec une parodie de la campagne « Home Taping is Killing Music » lancée dans les années 80 pour sensibiliser sur les danger de l’enregistrement de la musique avec les cassettes vidéos vendues à l’époque. Déjà, l’industrie annonçait la mort de l’artiste. 

    Du coup, Mister Bull reprend la propagande de ces années-là, et ajoute sur la fin sa propre extension au discours : « la couture maison tue la mode, la cuisine maison tue le fast food, le lit maison tue les hôtels, et les temps de paix tuent la vente d’armes (…) comme quand les gramophones ont tué l’éditeur, après que l’édition a tué l’orchestre ».


      

    À l’heure où la riposte graduée est à l’étude également en Grande-Bretagne, et vient d’être votée hier à la Chambre des Lords, et sera bientôt entre les mains de la Chambre des Communes, la chanson tombe à pic.

    Je ne résiste pas, je vous remets la vidéo des Buggles « Video Killed the Radio Star » !

    Tags:
    Publié dans FRANCAIS |

    Aucun commentaire

    8
    03
    2010

    Quand les DRM poussent à pirater

    Vu sur le site Ecrans, ce graphique de Brad Colbow qui a voulu télécharger légalement un livre audio et s’est retrouvé bloqué par des erreurs de cryptage. Le graphique s’intitule « Pourquoi les DRM ne marchent pas » et aurait tout aussi bien pu s’appeler « Pourquoi les consommateurs s’orientent finalement vers le P2P »…

     

    the_brads_drm2

    Tags:
    Publié dans ENGLISH, FRANCAIS |

    Aucun commentaire